Varicelle Et Grossesse

Varicelle Et Grossesse

0
Varicelle Et Grossesse

La varicelle est avant tout une maladie infantile, environ 95 % de la population à l’âge adulte est immunisée.
Elle se rencontre le plus souvent chez les enfants de 2 à 10 ans.

La varicelle est une infection provoquée par un virus de la famille de l’herpès, qui se transmet de personne à personne.

La contagion s’effectue soit par l’intermédiaire du liquide contenu dans les boutons (vésicules) soit par les gouttelettes de salive.

La période d’incubation est comprise entre 10 à 21 jours, en règle 14 à 16 jours, et les personnes infectées sont très contagieuses de 48 heures avant jusque 5 jours après le début des lésions.

Si une femme enceinte a déjà eu la varicelle, elle ne risque rien.

Dans le cas contraire, il faut éviter de fréquenter les crèches et les petits malades. Ce qui n’est pas toujours évident puisque les enfants sont contagieux deux jours avant l’apparition des premiers boutons…

Quels sont les risques de la varicelle au cours de la grossesse

La varicelle peut donner lieu à des complications extrêmement graves chez les adultes. Parmi elles, la pneumonie qui peut mettre la mère en danger et entraîner un manque d’oxygène pour le foetus. Mais le risque principal pour votre enfant est la transmission materno-foetale du virus.

Le début et la fin de grossesse sont les périodes les plus dangereuses. On distingue le risque de varicelle congénitale, contracté entre la 8ème semaine et la 24ème semaine d’aménorrhée, du risque de varicelle néonatale qui survient dans les trois semaines précédant l’accouchement. Entre ces deux périodes, cette maladie est anodine.

RISQUE DE VARICELLE CONGÉNITALE

Avant 24 semaines d’aménorrhée, le risque de contamination du foetus est estimé à 8 %, et dans 2 % des cas, cette contagion donne lieu à une varicelle congénitale également appelée varicelle foetale. [br /]Si les risques sont faibles, ils sont graves : malformations, anomalies cutanées (cicatrices), lésions neurologiques (microcéphalie, hydrocéphalie…), problèmes de développement musculaires ou squelettiques, lésions ophtalmiques ou encore retard de croissance intra-utérin.

RISQUE DE VARICELLE NÉONATALE

La varicelle néonatale est contractée par la mère dans les trois semaines précédant l’accouchement. On observe alors une transmission à l’enfant dans 25 et 50 % des cas. [br /]Plus la mère contracte la maladie tôt avant l’accouchement, moins les conséquences seront lourdes pour le bébé. Si la naissance survient moins de 5 jours après le début de l’éruption maternelle, le nouveau-né risque d’être infecté et de présenter une varicelle avec des lésions graves de la peau et des poumons. La varicelle est alors associée à un risque de mortalité de 20 à 30 %. [br /]C’est pourquoi les médecins redoutent l’accouchement durant cette phase aiguë et essayent de retarder le travail à l’aide de médicaments.

Alors si vous envisagez de faire un enfant et que vous n’êtes pas immunisée, parlez à votre médecin. Il est peut être préférable de vous faire vacciner. Car une fois enceinte, il sera évidemment trop tard pour pouvoir vous faire vacciner…

Commenter

*